Politique d’utilisation et d’alternance des joueuses et des gardiennes Atome – Pee-Wee – Bantam

 

Laval (Québec) – lundi 26 novembre 2018 - Hockey féminin Laval est fier de présenter sa politique d’utilisation et d’alternance des joueuses et gardiennes pour les niveaux Atome, Pee-Wee et Bantam. Cette politique est inspirée de la politique d’utilisation des joueuses AAA dans la LHEQ.

 

Mise de l’avant par le conseiller technique de notre association, Stéphane Fideli, cette politique vise le développement de la joueuse avant tout.

 

« Il ne peut qu’y avoir du positif dans l’alternance des joueuses. Les joueuses développent une meilleure vision du jeu et une meilleure compréhension des différentes positions au sein d’une équipe, » affirme Stéphane Fideli.

 

En effet, l’expérience de match doit être positive et la même pour toutes les joueuses, et ce, à tous les matchs.

 

Cette politique servira à mettre l’accent sur le développement des habiletés techniques et tactiques, à donner l’occasion aux joueuses d’expérimenter, en situation d’entraînement et de match, une multitude de situations de jeux et de perspectives d’améliorations, de faire de la joueuse une joueuse polyvalente et intelligente, à éviter d’étiqueter une joueuse trop rapidement à une position, et à donner un maximum de chance aux joueuses de graduer à un niveau supérieur.

 

Pour la joueuse désignée comme « joueuse d’avant » :

ü Devra expérimenter un minimum de :

  • 12 périodes comme « joueuse de défense » = Atome ;
  • 9 périodes comme « joueuse de défense » = Pee-Wee ;
  • 6 périodes comme « joueuse de défense » = Bantam.

ü  Il est également recommandé de faire expérimenter aux joueuses différentes positions à l’avant (centre, ailier gauche et ailier droit) ;

 

Pour la joueuse désignée comme « joueuse de défense » :

ü  Devra expérimenter un minimum de :

  • 12 périodes comme « joueuse d’avant » ;
  • 9 périodes comme « joueuse d’avant » ;
  • 6 périodes comme « joueuse d’avant ».

ü  Il est également recommandé de faire expérimenter aux joueuses différentes positions à l’arrière (côté gauche et côté droit).

De plus :

  • Toutes les joueuses doivent participer aux différentes situations spéciales de son équipe (avantages ou désavantages numériques) ;
  • Le temps de jeu doit être réparti équitablement entre toutes les joueuses et toutes les gardiennes. Aucune joueuse ne doit passer son tour au profit d’une autre joueuse et aucune gardienne ne doit jouer moins souvent au profit d’une autre gardienne en fonction de leur talent, sauf pour une situation disciplinaire de comportement. 
 

Commanditaires

Cellcom
Wayfair
Chevrolet 440 Laval

Social

Météo

Dernières nouvelles